samedi 12 octobre 2013

MooviJob tour 2013 !

Hier se terminer le moovijob tour en Alsace.

Toujours à la recherche d'une entreprise d'accueil pour réaliser mon master en alternance, c'est avec compréhension que le responsable pédagogique de mon école m'a autorisé à quitter les cours à 10h00 pour me rendre au palais des congrès de Strasbourg.
C'est la première fois que je me rendais à un évènement de ce type, le choc fut plutôt intense.

La confrontation entre demandeurs et offreurs n'est pas des plus simples !

Le terme " marché du travail " prit alors tous son sens à mes yeux . D'une part vous avez les stands d'entreprise avec généralement deux recruteurs qui vous attentent recherchant un type de profil et face à cela vous avez "nous" les jeunes et moins jeunes, étudiants, salariés et/ou anciens salariés qui attendent, fonds la queue dans l'espoir de pouvoir convaincre de l'intérêt de leur CV ou récupérer des informations nécessaires sur des établissements de formation.

Cette année plus de 30 000 personnes étaient attendus sur l'ensemble des salons Alsacien, ce qui reflète inévitablement la pénurie de travail que nous rencontrons.

Les bémols du salon :
  •         Ses horaires :  09h30 -17h00 pour un vendredi, réduit l'accès à bon nombre d'entre nous.
  •         Le manque d'information : Certaines entreprises n'avaient qu'un poste à pourvoir et recherchait un seul type de profil, aucune fiche de poste sur le stand, aucun renseignement ce qui conduit à attendre, attendre et encore attendre, quand enfin arrivé au fameux "siège" dès la présentation terminée, le verdict tombe : " Nous n'avons pas de poste à pourvoir dans ce secteur, mais je vous invite à vous rendre sur notre site internet et déposer votre candidature en ligne".  Ça en devient très vite décourageant !


Pour ma part, la recherche d'alternance dans le domaine du marketing ne fut pas vraiment concluante. J'ai pu déposer quelques CV, mais concrètement aucune des entreprises que j'avais préalablement ciblées ne cherchent d'alternant dans ce domaine(manque de bol ! )

Sinon, il faut tout de même saluer les organisateurs de ce salon qui permet 
(je suppose) à un grand nombre de trouver un emploi/ une formation.

Pour ce , qui comme moi, n'ont pu prétendre à un poste qui leur correspond : NE VOUS DECOURAGEZ PAS ! La route vers le succès est longue...


Ma journée de Strasbourgeoise